Navigation de recherche

Navigation

Recherche

Utilisation d'un tire clous

Le principe de la remise en forme d'un élément de carrosserie à l’aide d’un tire clou (ensemble de l'équipement ci-dessous, à gauche) est simple.
Des clous avec filetage sont soudés sur la partie de la carrosserie enfoncée ; des anneaux sont vissés aux clous et le tire clou muni de crochets, est arrimé aux anneaux.
Le tire clou est équipé de deux bras qui prennent appui sur la carrosserie et d’une vis sans fin munie d’une manivelle, raccordée aux crochets (image ci-dessous à droite).
En actionnant la manivelle, le tire clou amènera à lui les clous, et par conséquent l'élément de carrosserie enfoncée.

 

Les opérations se déroulent en quatre temps :
- Le décapage de la carrosserie,
- La pose des clous,
- La pose des anneaux,
- Le débosselage.

Le décapage de la carrosserie.
Les clous vont être soudés sur la carrosserie grâce au Combi 230, qui peut traiter aussi bien l’acier que l’aluminium.
Pour une efficacité optimale, la carrosserie doit être exempte de toute trace de peinture, d’apprêt, de rayures ou de graisse.
Le ponçage permet d’obtenir un résultat parfait.

La pose des clous.
C’est l’aspect spectaculaire du processus. Le soudage des clous est réalisé par une sorte de pistolet qui commande une décharge électrique suffisante (et paramétrable) pour souder les clous à la carrosserie (image ci-dessous, à gauche).
Il convient de poser les clous tous les centimètres environ. Pour un creux de dix centimètres, dix clous seront nécessaires (image ci-dessous, à droite).

 

La pose des anneaux.
Un anneau est vissé à chaque clou. Ces anneaux seront arrimés au tire clou. C’est en tirant sur tous les clous ensemble que la partie de la carrosserie enfoncée reprendra sa forme initiale.

Le redressage et la remise en forme d'un élément de carrosserie.
Cette partie est la plus délicate et nécessite un réel savoir faire. La traction doit être suffisante pour redresser la carrosserie, mais pas trop forte pour ne pas dessouder les clous. Les carrosseries en aluminium, très rigides, doivent être chauffées au décapeur thermique pendant l’opération afin de les assouplir.